La ponctuation

Règles générales

Les signes de ponctuation comportant deux éléments (: ; ? ! « ») sont toujours entourés d'un espace avant et après le signe. Concernant les signes qui comportent un élément, l'espace vient après le signe.
  • J'ai beaucoup couru : je suis essoufflé. Demain, j'aurai des courbatures.

La virgule

La virgule s'utilise pour séparer des mots, groupes de mots et propositions dans une énumération:
  • Le chat, le chien et le petit garçon courent.
Elle est également utilisée pour séparer des propositions tout en indiquant une succession d'évènements chronologiques ou un lien logique:
  • Je rentre dans la pièce, je l'aperçois, il s'échappe.
La virgule sert aussi à mettre en relief un élément situé en début de phrase:
  • Moi, je chante bien. Il y a deux jours, j'ai pris l'avion pour la première fois.
Enfin, on utilise la virgule pour entourer une apposition permettant d'obtenir des informations complémentaires:
  • Ce professeur, que j'apprécie beaucoup, va partir en retraite.

Le point-virgule

Le point-virgule est utilisé pour séparer des propositions indépendantes reliées logiquement entre elles. Il se place en milieu de phrase:
  • Lucie va à son cours de danse ; sa meilleure amie revient de la piscine.

Les deux-points

Les deux-points s'utilisent pour introduire une énumération:
  • Pour cette recette, il me faut : des œufs, du lait, de la farine.
Ils indiquent également une explication:
  • Je ne mange pas de viande : je suis végétarien.
Les deux-points permettent aussi d'introduire une citation:
  • Ma maman a dit : « tu auras un vélo pour ton anniversaire ».

Le point

Le point est utilisé pour marquer la fin d'une phrase déclarative:
  • Je bois un litre d'eau tous les jours.

Le point d'interrogation

Le point d'interrogation est utilisé pour marquer la fin d'une phrase interrogative directe:
  • Que veux-tu faire plus tard ?

Le point d'exclamation

Le point d'exclamation est utilisé pour marquer la fin d'une phrase exclamative, exprimant la surprise, l'exaspération, un ordre, un souhait, etc.:
  • Tu m'as fait peur !
Il s'utilise aussi après une interjection:
  • Je descendais l'escalier et boum ! je me suis fait mal.

Les guillemets

Les guillemets servent à encadrer les citations, et dans ce cas sont précédés des deux-points:
  • Charles de Gaulle a dit le 4 juin 1958: « Je vous ai compris ».

Les parenthèses

Les parenthèses sont utilisées pour isoler à l'intérieur d'une phrase un mot ou un groupe de mots qui n'ont pas de lien syntaxique avec le reste de la phrase:
  • Matthieu et Juliette (son épouse) sont venus dîner chez nous hier soir.

Les tirets

On emploie les tirets pour encadrer un mot ou un groupe de mots dans la phrase. Leur usage est similaire à celui des parenthèses:
  • Alice - la voisine du deuxième - a une nouvelle voiture.
Les tirets servent aussi à indiquer le changement d'interlocuteur dans un dialogue:
  • - Comment t'appelles-tu ?
  • - Sophie Dupont.

Les points de suspension

Les points de suspension indiquent une interruption dans la phrase ou permettent d'écourter une énumération (et remplacent alors etc.):
  • Tu vas voir On ne m'attrape pas comme ça ! J'ai visité la France, le Royaume-Uni, l'Espagne, le Portugal
Ils servent également à exprimer un sous-entendu, un effet d'attente, un commentaire, une suite, une conclusion à l'interlocuteur:
  • J'ai très bien compris ce que tu m'as dit